Comment réussir ses publicités Facebook ?

Publicité Facebook

On estime aujourd’hui à 6 millions le nombre de sociétés qui utiliseraient les Facebook Ads, alors qu’elles étaient « seulement » 3 millions il y a deux ans (chiffres Forbes).

 

Pourtant, une majorité de fondateurs de start-up et de chefs d’entreprise déclarent que les publicités Facebook ne fonctionnent pas pour eux, alors même que c’est un poste de dépense important de leur budget marketing. Comment expliquer un tel sentiment d’échec alors que les investissements sont là ?

 

Et bien parce que la publicité sur Facebook paraît très simple au premier abord, mais qu’elle comporte en réalité un certain nombre de pièges et une multiplicité d’options qui nécessitent un investissement en temps et en efforts pour apprendre, comprendre et élaborer des stratégies méthodiques. Voici quelques astuces pour vous aider à gagner en efficacité.

1/ Soyez le plus spécifique possible dans le ciblage

Bien cibler son audience est essentiel, notamment depuis que Facebook a modifié son algorithme début 2018 pour privilégier les posts des amis proches plutôt que ceux des marques. La place laissée au contenu organique des pages entreprises et donc à la publicité a drastiquement diminué, et ce qui marchait avant avec un ciblage large ne fonctionne plus aujourd’hui. Il s’agit donc d’être rigoureux et réaliste lorsque vous définissez votre audience, d’autant plus que Facebook présente l’avantage, lorsque l’on sait bien l’utiliser, de vous donner précisément accès à votre public cible.

 

On peut décomposer ce public cible en deux catégories : le public « chaud », qui vous connaît déjà, et le public « froid », qui n’a jamais entendu parler de vous. Une campagne de publicité a tendance à générer davantage d’engagement de la part d’un public « chaud », déjà familier de votre offre et de vos messages.

 

Cibler cette audience « chaude » s’appelle faire du « retargeting » : autrement dit, faire de la publicité à des personnes ayant déjà manifesté un intérêt pour votre offre. Grâce à ses outils, Facebook vous permet de toucher :

 

  • les contacts d’un fichier client via leur email (attention cependant aux règles RGPD) ;
  • les visiteurs de votre site web grâce à un pixel de tracking. Sachant que 90% des visiteurs de votre site web n’y reviennent jamais et que 7 personnes sur 10 abandonnent un panier avant de finaliser un achat, il peut être opportun de leur faire un rappel !  ;
  • vos propres abonnés sur Facebook. L’algorithme cache à vos fans la majorité de vos posts. Aussi, cibler ces personnes déjà fortement intéressées par votre activité est une stratégie maligne.

 

Quant au ciblage froid, celui proposé par Facebook de prime abord est extrêmement large :

ciblage - froid.png

 

Source : Le Journal du CM   

 

Là encore, à vous d’optimiser : commencez par ciblez les fans d’une page Facebook à l’offre similaire à la vôtre. Vous pouvez aussi utiliser l’outil « audience similaire » du ciblage de campagne :  Facebook va aller cibler des personnes aux données sociodémographiques similaires aux fans de votre page.

2/ Privilégiez un contenu qui marche

L’algorithme Facebook valorise les contenus suscitant des interactions, or aucun contenu n’engage plus les utilisateurs que la vidéo. Lorsqu’ils « scrollent » le long de leur fil d’actualité, les vidéos se déclenchent automatiquement créant une animation et une captation de l’attention de l’internaute. Celui-ci a donc plus de chances de s’arrêter sur votre post si celui-ci contient du contenu animé. Mais attention, adaptez-vous aussi à la manière dont ils consomment la vidéo pour être le plus efficace possible :

 

  • 85% des utilisateurs de Facebook regardent les vidéos sans le son (source : Digiday).

  • Les vidéos sous-titrées ont un temps de visionnage de 12% plus long (source : Facebook).

 

Assurez-vous alors que le message clé de votre vidéo soit compréhensible sans son, mais également que vos sous-titres sont visibles, bien calibrés et clairs !

 

Facebook Live (l’équivalent des stories en direct sur Instagram), d’abord utilisé par les célébrités et les influenceurs, connaît un vrai succès. Il est donc aussi un bon moyen de vous rapprocher de votre communauté. Selon Facebook :

 

  • 20% des vidéos sur Facebook sont des Lives.

  • Les Lives génèrent 10 fois plus de commentaires que les autres vidéos.

 

Enfin, le rapport digital annuel publié par We Are Social et Hootsuite est sans équivoque : la vidéo est loin devant les autres contenus en termes d’engagement !

Hootsuite2.jpg

Buzzsumo apporte également un éclairage sur les formats les plus efficaces :

Buzzsumo (2).png

3/ Définissez l’objectif de votre campagne

Facebook vous propose un choix de 10 objectifs de campagne, triés en 3 catégories : sensibilisation, considération, conversion. Cette sélection pose problème car vous ne savez pas toujours quel objectif est le plus approprié à votre post.

Objetif de votre campagne2.png

 

Source : Puissance clic   

 

Familiarisez-vous avec chaque type d’objectif avant de choisir celui qui vous correspond le mieux !

4/ Analysez vos résultats

Le suivi est essentiel au succès d’une campagne et il est facile à utiliser avec les outils d’automatisation de Facebook. L’outil Business Manager notamment vous permet de voir en un seul coup d’œil lesquels de vos posts ont le mieux fonctionné et de pouvoir en tirer des conclusions. Regardez les commentaires des personnes touchées, mais aussi le taux de conversion lié à votre campagne. N’hésitez pas à tester divers ciblages et types de posts dans une démarche itérative de « test & learn ». C’est la meilleure manière d’aller vers une stratégie gagnante.

 

Pour en savoir plus sur la publicité sur les réseaux sociaux, vous pouvez également lire notre article « Pourquoi les publicités sur les réseaux sociaux sont-elles si efficaces ? », ou contacter notre équipe qui vous aidera à mieux automatiser votre stratégie de marketing digital !

 

Source : Convince and Convert

J'engage Maarketer pour gérer mes campagnes Facebook !

S'abonner à notre newsletter?

Il a été prouvé scientifiquement que les personnes qui s'inscrivent à notre newsletter sont plus intelligentes, plus belles et 50% plus cools que la moyenne.